Le Soler

Le Mur Saint Julien

Du château du Soler rien n’a subsisté. De l’église castrale, un seul pan de mur restauré et consolidé suffit aujourd’hui à l’évocation de ce lieu de prière.

C’est probablement en 1256, au début du XIIIè siècle que Bernard de Berga, Evêque d’Elne, décide de construire une église dans le château du Soler.

Dans la deuxième moitié du XVIè siècle, suite à une terrible catastrophe, la moitié du village fut engloutie par un glissement de terrain dû à l’érosion de la terrasse alluvienne sur laquelle il était en partie construit. Des siècles de pluie, de vent et les crues de la Têt avaient eu raison de l’architecture des hommes.

Le seul vestige qu'il reste de l'ancienne église Saint Julien est le pan de mur Sud. Il est constitué d’un appareillage de galets de rivière noyés dans le mortier. Une unique fenêtre s’ouvre sur le ciel. Très étroite et toute en longueur, elle nous rappelle l’origine fortifiée de cette église.